Qui est la fondation Ynternet.org?

Ynternet.org est un institut de recherche et formation créé en 1998.

Son coeur d’activité : promouvoir une utilisation des technologies de l’information qui concilie efficacité économique et éthique numérique en s’appuyant sur les bonnes pratiques propres à la citoyenneté numérique.

Cliquez sur la vidéo ci-dessous pour une brève présentation :

Pour en savoir plus sur la culture numérique en général, et sur la fondation Ynternet.org en particulier, indiquez votre email dans le formulaire ci-dessous :

 

Nos services:

Nos services s’articulent autour de 3 axes relatifs à l’expertise en culture numérique

A. Développer une expertise en eCulture, basée sur des activités de recherche et de collaborations avec les différents acteurs du libre.

B. Appliquer l’expertise acquise auprès d’un public large, en portant une attention spéciale aux publics défavorisés.

C. Diffuser largement cette expertise afin de promouvoir des pratiques responsables et éthiques sur Internet.

 

Panorama de projets:

Campagne ‘eCulture 2013 – 2016′ :
tedxgeneva Pour promouvoir une utilisation éthique, productive et sans-stress des outils numériques, Ynternet.org déploie une campagne de sensibilisation à la culture numérique et soutient les événements annuels de TEDx Geneva, à fin de réunir managers, ingénieurs, micro-entrepreneurs indépendants, acteurs du monde associatif et des ONG, génies créatifs et enseignants pour, ensemble, partager la créativité et la stimuler dans le domaine des comportements responsables sur Internet, en découvrant des projets novateurs, des tendances et des idées nouvelles qui font évoluer la société.

 

Le projet AGenève :
projet-ageneve Le projet AGenève, réalisé en collaboration avec la HEG-GE et Caritas, est né du constat suivant : les personnes en rupture professionnelle, souvent peu à l’aise avec les outils numériques, ont pourtant besoin de ces outils pour valoriser leurs expériences et retrouver un emploi.

Pour cette raison, Ynternet.org a mis au point un système simple, sécurisé, sans pub et gratuit leur permettant de se créer un “CV en ligne” (ePortfolio) très facilement, sans avoir besoin de connaissances étendues en informatique.

 

Wikinomics : 
projet-wikinomicsWikinomics est un projet européen piloté par Ynternet.org dont le but est de promouvoir la culture collaborative via la technologie des “Wikis” (le même outil ayant servi par exemple à créer la fameuse encyclopédie “Wikipédia”) par la création d’un réseau d’experts formateurs européens.

Wikiskills a été noté par l’Union Européenne comme étant dans le 5% des projets les plus réussis, et a conduit Ynternet.org à assister la Banque Mondiale dans l’optimisation de leur communication et collaboration en ligne.

Wikinomics encourage le développement de compétences transversales (principalement, la capacité à communiquer et collaborer efficacement sur Internet) via une approche pédagogique innovante basée sur la culture libre et sur des scénarios d’apprentissage fondés sur la méthodologie “wiki” (un système particulier de collaboration en ligne).

Notre actualité:

une Plateforme pour plus d’Autonomie et de Collaboration (CoWaBoo)

Nous proposons de créer une plateforme qui facilite la gestion des signets (bookmarks), au sein de groupes de recherche et d’organisations académiques ; nous la désignerons, dans ce document, par Collective Watch Bookmarking : une Plateforme pour plus d’Autonomie et de Collaboration (CoWaBoo). Les cibles visées sont, prioritairement, celles qui gèrent des informations numériques en ligne, principalement, dans un contexte de recherche et d’enseignement académique : groupes et individus qui ont besoin de rester informés et/ou de produire un état de l’art sur un sujet précis (domaine d’expertise). Il s’agira d’introduire un système commun de gestion des signets personnels. CoWaBoo permettra aux utilisateurs de mettre leurs signets en commun, tout en leur proposant de choisir s’ils les partagent ou les maintiennent privés. Le but de CoWaBoo est double :

• Rendre possible la curation de contenu, au niveau personnel, en attente de publication ;

• Promouvoir la publication collaborative de liens

La plateforme sera adaptée aux besoins de la communauté universitaire. Le développement de la plateforme répondra aux méthodes et licences du Logiciel Libre. Le code fonctionnel et les données pourront être stockés sur un serveur HES-SO ou présentés comme un SaaS (Software as a Service).

10

La culture du libre et la gouvernance participative

Athanasios Priftis

Directeur exécutif de la Fondation Ynternet.org et collaborateur scientifique HEG

Tous nos rêves, techno-sociaux, semblent s’être enfin réalisés : communication globale et instantanée, immersion virtuelle, abondantes opportunités d’entreprenariat, contrôle de l’évolution humaine grâce aux biotechnologies… Mais les rêves sont éphémères et, souvent, flirt avec le grotesque.

Dans le domaine de la gouvernance participative, la culture du libre se positionne, à la fois, comme une solution et une interrogation. La structure participative, les résultats réutilisables et les valeurs communautaires du libre permettent l’adoption de ses pratiques avec facilité, mais continuent de susciter des doutes : impossibilité d’obtenir des réponses fermes et définitives. Ma thèse principale est que « la gouvernance participative repose sur des questions, qu’il convient de soulever avant de tenter des réponses » : à cet égard, la culture du libre demeure indispensable.

Plusieurs types de questions se posent concernant le libre et, notamment, sur l’utilisation des technologies de l’information conciliant efficacité économique et éthique numérique en s’appuyant sur les bonnes pratiques propres à la citoyenneté numérique :

  • Connaissez-vous les licences libres ?

  • Utilisez-vous les méthodes/outils de la culture-libre comme les wikis ?

  • Avez-vous déjà modifié un article Wikipedia ou à un autre wiki ?

10

Article présenter: Revisiting the Wikinomics concept, towards new methodological approaches

Notre article « Revisiting the Wikinomics concept: towards new methodological approaches » (Athanasios Priftis, Theo Bondolfi, Yves Boisselier), dans le cadre du projet UE Wikinomics vient d’être présenté lors du « 1st International Workshop on Open Badges ». Pour une version complète de l’article, n’hésitez pas à nous contacter
 

Vous avez dit bonnes pratiques numériques ?

Vous avez dit bonnes pratiques numériques ? Texte de l’expert national (texte FDEP – bonnes pratiques numériques – v2, en format pdf)

Théo Bondolfi, 1972. Incubateur de projets d’inclusion socio-numérique.   

racines-de-léconomie-numérique-eCulture-fondation-Ynternet

10

WikiNomics: un projet international, financé par des fonds européens

Le projet WikiNomics (http://wikiskills.net/wikinomics/) favorise le dévelopement des compétences collaboratives (wiki skills)  nécessaires à l’employabilité, et l’insertion, dans le monde du travail actuel.

A partir de la mise en oeuvre de méthodes wiki, le projet établit les bases d’un système pédagogique innovant.

Rencontrez nos partenaires!

Trouvez plus de details en Anglais 

10

Publication du manuel WikiSkills

logo_WS_color-High_

Dans le cadre du projet européen WikiSkills, l’Institut Ynternet.org et ses partenaires ont récemment publié le manuel WikiSkills sur les compétences et usages des wikis.

Le manuel WikiSkills est disponible ici (en anglais, format PDF).